Panier

Navigation

distillation du whisky

Les secrets de fabrication du whisky révélés

Le whisky est une boisson alcoolisée, ayant séduit des amateurs depuis des siècles, et qui continue d’être appréciée dans de nombreux pays. Mais avec quoi fait-on le whisky ? Pour répondre à cette question, nous nous pencherons sur les ingrédients clés de cette boisson emblématique ainsi que sur les différentes étapes de sa réalisation.

Les principaux ingrédients du whisky

Pour comprendre la complexité des saveurs offertes par le whisky, il est essentiel de connaître les ingrédients utilisés pour le produire. En général, trois éléments constituent la base du whisky :

  1. Eau : Un des éléments incontournables dans la réalisation du whisky. L’eau doit être pure, souvent provenant de sources souterraines ou rivières, assurant un goût de qualité.
  2. Céréales : Le choix des céréales dépend du type de whisky. On peut notamment utiliser de l’orge, du maïs, du seigle ou encore du blé. Les céréales sont mises à germer pour libérer des enzymes qui transformeront l’amidon en sucre, une étape appelée maltage.
  3. Levure : La levure joue un rôle capital dans la transformation du sucre en alcool. Ce micro-organisme permet de fermenter la matière première et influe également sur le goût final du whisky.

Les étapes de la conception du whisky

La fabrication du whisky se fait en plusieurs étapes, qui permettent d’affiner ses arômes et sa qualité. Voici un aperçu des principales étapes :

Vous aimerez aussi :  Notre sélection des meilleurs whiskies japonais

Maltage et concassage

L’orge maltée est mise à germer pour profiter des enzymes naturelles qui convertissent l’amidon en sucre. Le malt créé est ensuite séché au feu ou à l’aide d’une machine pour stopper le processus de germination. Par la suite, les grains sont moulus finement pour faciliter l’extraction des sucres fermentescibles lors des prochaines étapes.

Brassage et saccharification

Le mélange des céréales moulues et l’eau chaude purifiée permet une hydrolyse des sucres et une conversion en moût sucré. Ce dernier est appelé “wort” en anglais.

Fermentation

Ajoutée au moût obtenu, la levure transforme progressivement les sucres en alcool ainsi qu’en CO2 lors de la fermentation. La durée de cette étape varie selon les distilleries et le produit recherché. Elle donne naissance au wash, un liquide qui contient entre 5 % et 10 % d’alcool.

Distillation

Pour concentrer l’alcool et éliminer les impuretés, le wash est réchauffé dans un alambic où les vapeurs s’échappent vers le haut, puis refroidies et condensées en un liquide. Le whisky traditionnel est distillé deux fois, mais certaines distillations, comme celle du single malt écossais, sont effectuées trois fois.

Vieillissement

Le vieillissement est une étape cruciale dans l’obtention du goût final du whisky. En effet, le temps passé en fûts de chêne – généralement préalablement utilisés pour le vin, le xérès ou le bourbon – permet aux arômes de se développer et d’évoluer au fil des années. La durée minimale de vieillissement varie selon les réglementations des différents pays producteurs.

Les différentes régions de production et leurs spécificités

Irlande et Écosse : berceau du whisky

Anciennement nommées « Uisge beatha » (ou « eau de vie »), les premières versions du whisky étaient produites en Irlande et en Écosse aux alentours du 15ème siècle. Les whiskies irlandais ont la particularité d’être généralement distillés trois fois, tandis que les versions écossaises, appelées Scotch, sont souvent distillées deux fois. L’utilisation de tourbe pour sécher le malt apporte également une saveur caractéristique aux whiskies écossais.

Vous aimerez aussi :  Un éventail de saveurs : L'art du whisky on the rocks

États-Unis : le Bourbon et le Tennessee whiskey

Aux États-Unis, les whiskies les plus connus sont sans conteste le Bourbon et le Tennessee whiskey. Fabriqués principalement à partir de maïs, ces whiskies américains sont vieillis un minimum de deux ans en fûts de chêne neufs et carbonisés pour obtenir leur profil aromatique distinctif.

Japon : l’ascension fulgurante des whiskies japonais

Inspiré par la tradition écossaise, le whisky japonais prend son essor au début du 20ème siècle. Connu pour la qualité de ses eaux de source et l’attention particulière portée à chaque étape de réalisation, le whisky nippon séduit les amateurs du monde entier et remporte de nombreux prix lors de compétitions internationales.


En somme, le whisky est réalisé à partir d’eau, de céréales maltées et de levure, avant de traverser plusieurs étapes clés comme la fermentation, la distillation et le vieillissement. Les spécificités des whiskies varient selon les pays producteurs, chacun apportant son savoir-faire et ses techniques particulières pour créer une boisson unique.

Expédition gratuite dans le monde entier
Retour facile sous 15 jours
Garantie internationale
Paiement 100% sécurisé